Revue de presse

Une passerelle vers le monde professionnel

« Depuis trois ans l’IFEP Lettres et Langues a développé toute une série de mesures pour accompagner, soutenir et favoriser le passage des étudiants de l’UFR Lettres et Langues du monde universitaire au monde professionnel. Celles-ci prennent la forme de journées d’informations, de rencontres et de formation.

m-h_article2.jpg

Lorsque l’on entreprend des études universitaires, il n’est pas toujours évident d’envisager précisément à quel emploi on se destine. “ Et c’est d’autant plus vrai en langue où les étudiants ont du mal à se projeter dans une autre carrière que celle d’enseignant, explique Marie-Hélène Antoni, responsable de l’IFEP lettres et langues. Alors que cette filière peut déboucher sur une multitude de métiers tels que bibliothécaire, interprète, traducteur, mais également dans les secteurs du commerce ou de la communication. ” Manque d’informations ? Pas de connaissances réelles des débouchés ? Vision trop restrictive de l’enseignement dispensé ? Autant de questions pour lesquelles l’IFEP Lettres et Langues apporte, depuis trois ans, des réponses concrètes. “Nous avons développé au sein de ce dispositif toute une série de mesures afin que les étudiants soient plus à même de mieux apprécier le monde professionnel et qu’ils aient toutes les connaissances nécessaires pour s’y intégrer. ” Concrètement cela se traduit par une démarche d’information auprès des étudiants sur les possibilités de stages professionnels et de missions, d’aides financières qui peuvent accompagner certaines propositions et de post-formations. Une mission complétée par l’organisation de formations dites “ Insertion professionnelle ” qui proposent de les aider à la rédaction de CV, de les préparer aux entretiens de recrutement et à la gestion de projet.

Autre mesure qui s’inscrit dans le cadre de l’accompagnement du passage du monde universitaire au monde professionnel : la mise en place de rencontres avec des intervenants extérieurs issus du monde du travail. “Ces rencontres avec les professionnels ont démarré dans un premier temps avec les formations les plus professionnalisantes de l’UFR, telles que le DESS maîtrise Français Langue Etrangère, poursuit Marie-Hélène Antoni. Puis très vite, voyant l’intérêt que cela pouvait apporter aux étudiants l’ensemble des filières ont été intéressées par la démarche. L’IFEP intervient alors comme un prestataire dans la gestion de l’organisation de ces journées. Pour ce faire nous avons mis en place un protocole retraçant l’ensemble des tâches à effectuer par chacun sur une période de 45 jours. C’est un contrat qui doit être respecté tant par l’IFEP que par les responsables de la formation, sous peine de l’abandon du projet.” Les thèmes abordés lors de ces journées sont très divers : les métiers autour du document électronique, autour des métiers du livre, la librairie jeunesse, les langues anciennes, les arts du spectacle… “ Ces moments d’échanges sont autant d’occasions pour les étudiants de nouer des contacts avec les professionnels, qui peuvent déboucher sur des stages, voire des emplois”, ajoute Christelle Magnon-Chevreuil, chargée de la communication et du secrétariat de l’IFEP.

La dernière mesure développée par l’IFEP concerne la réalisation d’enquêtes sur le devenir professionnel des diplômés de Lettres et Langues afin de favoriser une meilleure adéquation entre formations et débouchés et de tisser des liens plus étroits dans chaque filière entre les étudiants et diplômés installés dans la vie professionnelle. Des liens qui peuvent prendre la forme, sur demande des filières, de la réalisation d’annuaires des anciens élèves. »

Philippe QUINTARD.